samedi 4 novembre 2017

Quelle épilation pubienne es-tu ?



source image : le Bonbon


Ton sommeil est mauvais, ton estomac te brûle, tes pieds gonflent dans tes chaussures l'été car la question ultime que tu te poses n'a pas de réponse... Mais regarde ! C'est LE quiz de tes rêves sous tes yeux ébahis ! Wow, enfin tu vas tout savoir de toi, c'est un moment historique. 

Alors prend un crayon, une calculatrice, une craie jaune ou des allumettes, car tu vas devoir compter les réponses à ce quiz tout(e) seul(e). (Oui l'auteure n'a pas les moyens de s'offrir un site web de ouf !)

C'est parti !


1. Comment réagis-tu face à un paquet de fraises tagada, laissé seul et sans défense ?
I - Tu attaques sournoisement et tu manges tout.
N - Tu le relâches dans son habitat naturel.
B - Tu le maries avec des fruits, sur une brochette et nappé de chocolat.
M - Tu en prends un peu et tu camoufles les preuves.


2. Quel est ton sous-vêtement fétiche ? (Tu sais, celui que tu mets les jours de partiel, pour un entretien d’embauche, pour passer le permis ou avoir un rendez-vous à la préfecture)
N - Le boxer de ton homme/ta copine qui n’a pas été lavé depuis 15 jours.
B - Un mini string qui met ton boule en valeur, ton meilleur allié face à l’adversité.
M - Un tanga confortable mais sexy avec des dentelles un peu mais pas trop.
I - Des strasses ! Quoi ?! Tu n’as jamais entendu parler du vajazzling ?


3. Tu sors t’acheter quelques denrées alimentaires et tu te retrouves “comme par hasard” chez Zara/Mango…
N - Tu hurles à l’imposture et tu fuis du magasin en pestant contre cette société de consommation (comme ma grand-mère de 90 ans)
M - Tiens, cette écharpe à l’air bien douillette, et puis chez Franprix il fait froid. Tu prends juste ça.
I - Pourquoi manger alors qu’on peut s’habiller ?! Au diable l’avarice !
B - On est en janvier et il y a des promos sur les mini-shorts ? Ca serait trop bête de manquer ça.


4. Ta couleur préférée ?
M - La plus neutre, qui passe partout, qui s’accorde avec tout.
I - Celle de la dernière saison.
B - Une qui fait du soleil dans ta vie.
N - Pourquoi se limiter à une seule couleur franchement ?!


5. Tu te sens bien seule chez toi et tu aimerais un compagnon. Tu hésites entre un nouveau mec et un magnifique chaton au grands yeux… Te voilà donc à la SPA. Que choisir ?

 B - Chat persan M - Chat de gouttière


N - Chat sauvage I - Chat nu
6. Wahoo ! Tu as gagné 100 000€ à un concours de beauté ! C’est vraiment trop génial ! Avant de reposer cette carte Chance sur le plateau du Monopoly, qu’aurais-tu rêver de faire avec tant de billets ?
N - Une randonnée à dos de poney dans une région inexplorée de l’antarctique ouest
I - Louer une boîte d’Ibiza pour une soirée avec tous tes amis Facebook (canons à bulles en suppléments)
B - Te fiancer avec un jeune professeur de samba et organiser un mariage princier dans ton village natal de Trifouillis-les-Oies
M - Investir en bourse pour devenir plus riche qu’un candidat à la présidentielle pendant sa campagne électorale.


7. Ta série préférée du moment ?
B - Kimmy Schmidt
I - Game of Thrones
N - The Walking Dead
M - House of Cards


8. Question bonus : penses-tu vraiment que ce test va te révéler une part cachée de toi même ?
B - J’y crois vraiment et je pense que ça va changer ma vie. Merci d’avance de me faire ce cadeau divin.
N - Non et de toute façon vous n’êtes tous que des charlatans !
M - Peut-être que ça me donnera des idées ! *sort la tondeuse*
I - Je préfère répondre en présence de mon avocat.

Ok ! Le test est maintenant terminé ! J'espère que tu as précieusement noté toutes tes réponses sur un morceau de papier toilettes ! Découvre donc ton résultat un peu plus bas.

Tu as un maximum de I

Intégrale - Wow wow wow ! Toi on te la fait pas à l’envers ! Aussi lisse qu’une peau de bébé, cela te permet d’être plus efficace quand tu fais du ventriglisse nudiste ! Attention toutefois à ne pas attraper froid l’hiver. Je préconise l’achat immédiat de plusieurs sous-vêtements Damart en laine.

Tu as un maximum de B

Brésilienne - Un air de samba s’empare de ton slip à chaque instant du jour ou de la nuit ! Tu danses, tu bouges, tu es libre mais néanmoins toujours couverte ! Fiesta et brochettes de fruits font partis de ton quotidien. Attention aux brûlures d’estomac !

Tu as un maximum de M

Ticket de Métro (aka Américaine) - Tu pourrais être ma voisine de bureau comme une agent secret du FBI. Tu es aussi insaisissable que le sable coincé entre les pages d’un bouquin. Ton amour pour les transports en commun est sans faille et parfois incompréhensible, mais tous tes potes t’offriront un slip “Baisse ta culotte c’est moi qui pilote” à ton prochain anniversaire !

Tu as un maximum de N

Naturelle - Ton truc à toi c’est la campagne et la senteur délicate du foin. Comme diraient les anciens : “Capitaine Flamme tu n’es pas de notre galaxie !” Enfin tu es surtout d’une autre époque. Ce test hautement scientifique n’a pas réussi à exactement prouver si tu as plus ta place 5000 ans avant ce bon vieux JC, ou si tu appartiens aux années 1970 ! Le mystère reste entier...


Tu es la plus belle des épilations du slip à mes yeux ! Mais n'hésite pas à débattre de cela et à me prouver par A + B que tu es finalement une coupe en brosse bien dégagée sur les côtés. 

samedi 28 octobre 2017

Les choses que tu croyais faire une fois adulte...

... mais qu'en fait tu te mets le doigt dans l’œil super profond !




Ceci n’est pas un site porno, et pourtant, je suis sûre que tu as plus de 18 ans. Tu es donc ce que la société qualifie d’adulte, même si ton ex t’a dit que tu manquais de maturité. Bref, en tout cas, aux yeux fatigués de la loi tu es une personne responsable. D’ailleurs tous tes amis t'ont dit le jour de tes 18 ans “ah mais maintenant tu peux tout faire !!” Eh bien non…. Laisse moi te compter quelques unes des plus frustrantes désillusions du monde adulte. Prépare ton mouchoir.




  • Se coucher tard

Je te vois venir avec ton petit sourire sarcastique… Tu te dis que ça ne te concerne pas et que tu vas arrêter de lire cet article ? Sache simplement que moi aussi il m’arrive de me coucher à 1h ou 2h du matin en semaine… mais le lendemain matin quand tu dois être debout à 6h pour te jeter dans les transports et arriver comme une rose au travail… tu regrettes amèrement les jours bénis d’étudiant où tu pouvais dormir au fond de l’amphi.

Parlons aussi du weekend : aller, va, sors avec tes amis, rentre avec le premier métro… de toute façon tu récupèreras le dimanche… SUIVANT !

Avant tu suppliais tes parents pour ne pas faire de sieste pour rester “avec les grands” alors qu’en fait l’apéro avec tonton Roger tu t’en fichais comme de ta première dent de lait. Maintenant tu sens les larmes de dépit couler sur tes joues quand tu dois quitter ton lit… Aller, rien que dix minutes de plus. Dix minutes pas plus. Après je vais être en retard, j’ai une réunion. [...] Bon. Bah y a plus qu’à mettre ça sur le dos des transports en commun !

  • Ne rien faire en rentrant chez soi

“Range ta chambre !”
“Fais tes devoirs !”
“Débarrasse la table !”

Autant d’injonctions que de morceaux de salades coincées entres tes dents après le repas. Enfant ou ado, tu trouvais que la société (incarnée par tes parents) était hyper injuste avec tes seuls moments de détente du soir. Une fois les cours finis, ta seule envie était de jouer/lire/zoner avec tes potes… mais non ! Ton ou tes parent(s) avaient décidé autrement. Alors tu pestais que “de toute façon plus tard, tu ferais tout ce que tu veux !”
Bien sûr… Après ton boulot de la journée, tu te jettes dans ton canapé le ventre vide, une montagne de linge sale sur toi et un oreiller de factures sous la tête. Tu contemples la télé non branchée à internet et les cartons que tu n’as pas déballé depuis cinq ans maintenant… La belle vie quoi !
[intermède musical]
Reprend ta vie en main ! Fais toi à bouffer ! Fais une machine ! Paye EDF ! Et sors avec tes potes !
Mais oui, avant le milieu social c’était l’école, maintenant le social c’est après le boulot ! Tu jongles entre obligations familiales, sociales ou ménagères… et puis épuisé, tu te couches, alors que tu as l’impression d’être rentrée depuis dix minutes. Tu sombres progressivement dans le sommeil… PUTAIN !!!! T’as oublié d’étendre la machine !!

Magnifique accessoire pour échapper à toutes ses responsabilités !
Existe aussi en mauve ! [Clic]


  • S'acheter tout ce qu'on veut

“Papa je veux la voituuuuure !!!”
Une pleurnicherie de vingt minutes pour rien car ton père est inflexible. Tu rentrais dans ta chambre le coeur lourd et en pleurnichant et en jurant sur la tête de kiki (ton singe en peluche) que plus tard tu t'achèterais tout ce que tu veux !
Nous sommes de retour dans ce bon vieux 2017 et tu lorgnes avec avidité une paire de chaussures à 149€ (c’est en soldes !) et tu pèses le pour et le contre… Une superbe paire de chaussures qui te fera une jambe galbée de ouf, ou alors manger à ta faim pendant un mois ? Le choix est rude… tu repenses à l’enfant qui sommeille en toi et tu te dis que la pyramide de Maslow c’est vraiment des conneries ! De toute façon en ce moment le jeûn c’est vraiment à la mode !

  • Devenir le super-héro des enfants


Quand tu étais jeune, tu te promettais tous les jours de ne pas devenir le super has-been que tes parents étaient. Tu l’avais juré croix de bois croix de fer devant un épisode dramatique des Totally Spies.
Aller j’suis pas vache, je vais t’ouvrir les yeux : tu ES le super has-been tant redouté ! Tu essaies d’être hyper cool avec ton neveu, ta nièce ou même ton enfant, mais tu as passé le point de non retour avec ton “alors ça farte ?” ou encore ton “oki doki” complètement suranné !


Toi vs celui que tu crois être quand tu fais une “super blagounette”

Tu n’es pas de la génération hand spinner. Toi c’était les pogs, et intellectuellement ça t’a marqué ! Comment faire pour être cool ? Je n’ai pas de recette, cesse d’insister lourdement ! Mais surtout repense bien à tes parents te sortant un “j’t’ai cassé” retentissant, et abstiens toi du “ça passe crème non ? j’suis trop saucé !” Pitié ne t’inflige pas cela. Respecte toi ! Respecte cet enfant que tu étais ! Et respecte la langue française bordel !

Toutes ses vérités trainaient dans un coin sombre de ton esprit et viennent de ressurgir comme un bourrelet du ventre après le repas du dimanche, mais pas de panique, il est encore temps de changer ! Ou d’accepter que tu ne tiens plus la cadence et que cette histoire sent drôlement la naphtaline. Bon par contre je tarde pas moi, il est bientôt 21h et il faut que je me couche tôt : j’ai une réunion à 8h dans trois jours !

(Cass-dédi à Cécile V. qui lit mes carnets secrets dans mes chiottes et qui s’est plaint que cet article était inachevé !)

mardi 19 août 2014

"Non" : dans quels cas l’utiliser



Le non, adverbe invariable du troisième groupe avant ABBA, est trop peu souvent utilisé dans des cas de force majeure par peur de froisser la sensibilité de ton interlocuteur.

Je sais que parfois face à une question complexe, tes paumes deviennent moites, ta voix tremblote, et tu pries pour que la fée de la répartie vienne se poser sur ton épaule. Manque de bol, elle n’est jamais là pour toi. Un guide te permettrait d’y voir plus clair et de prendre la bonne décision sur l’utilisation de ce mot plein de fermeté. Etudions un peu les cas où tu dois TOUJOURS bomber le torse et envoyer un magnifique « NON » à la face de ton interlocuteur.


  • "Aller ! Tu veux pas prendre un troisième verre avec moi avant de prendre ta bagnole ?"
Commençons soft si je puis dire. Je ne vais pas te rabâcher les oreilles avec des conseils sur l’alcool au volant ou te montrer une pub de la sécurité routière qui te ferait sûrement vomir ta blanquette de veau dominicale. Mais sache simplement que tu n’es pas obligé de boire si tes amis le font ! Au contraire, sois celui/celle qui prend des photos de leur concours de pets flambés que tu afficheras ensuite sur tous les réseaux sociaux et que tu exhiberas le jour de leur mariage !

  • "Tu voudrais pas qu'on fasse un plan à trois avec mon mec ? Ça lui ferait trop plaisir !"
Mais oui très bonne idée ! Ah non mais vraiment ! Vite vite retire ta petite culotte et va faire l’étoile de mer sur le lit de tes potes ! Ça serait tellement génial que ça va te faire défriser le cheveu un jour de pluie ! [...] Mais maintenant, imagine la tête de tout le monde le lendemain matin au petit déjeuner !
- Tu me passes le beurre ? Au fait… joli tatouage de papillon sur ton cul…
- J’te sers du café ? Sinon, j’peux t’appeler TicTac ou Baby Carrot ?


  • "Alors je vous fais quoi aujourd'hui ? Une crête verte ?"
Marche aussi avec le « Je vous fais le maillot à la pince à épiler ? ». Il est très difficile de résister à la mine sévère d’une coiffeuse ou d’une esthéticienne, mais fais toi violence ! Tu oublies trop souvent que le client est roi dans ce cas concret. Oui, mets une petite couronne sur tes cheveux soyeux (ou abîmés au pointes, ça dépend où tu te trouves) et assène un magistral « non » face à ton tortionnaire.  Bien évidemment, cet article ne garantit en aucune manière la réaction de ladite tortionnaire… Une fourchette cachée dans la manche et de bonnes baskets aux pieds pourraient sauver ta pilosité !

En voilà une qui a rendu les armes...

  • "Hey ! Hey mad'moiselle... T'es trop bonne... Vas-y là ! Viens chez moi !"
N’essaie pas de faire de l’esprit en lui indiquant que ta réponse est en fait un palindrome. N’essaie pas de lui dire que tu es en couple (même si ce n’est pas vrai). N’essaie pas de lui expliquer que tu es en train de changer de sexe, et qu’il aurait une drôle de surprise. Ne croise pas son regard morne et décérébré. Continue simplement ton chemin, comme si un très gênant moustique venait de te piquer la cheville… OU PIRE : une phalange d’un doigt. Va te gratter et rentre chez toi !

  • "Crois-tu en l'émergence d'un nouveau courant post-communautaire amphibien d'après les études menées en 1714 par un prêtre animistophilosophe de Moldavie orientale ?"
Adverbe, tournage de talons, disparition dans un nuage de fumée, rire désincarné résonnant dans la pièce. (Bien sûr cela demande un peu de matériel)

  • "On devrait faire l'île de la Tentation toi et moi !"
Attache lui aussi les mains dans le dos s’il veut participer à Secret Story, et balance-le dans le fleuve le plus proche, lesté de sa collection complète des films de Jean-Claude Van Damme.  Prends ensuite ta vie en main et fonde une multinationale florissante qui te permettra de racheter Endemol et de faire virer les scénaristes miteux qui la composent.
Comme diraient nos amis anglophones « Voilà ! » tu es maintenant prêt(e) à affronter la vie et les questions qui la parsèment ! N’oublie pas que parfois, les réponses les plus simples sont souvent les plus courtes, et que le « non » est souvent la meilleure manière de te sauver d’une situation périlleuse ! Ne me remercie pas mon agneau ! La prochaine fois, je t’apprendrai comment repriser tes chaussettes avec du fil dentaire et trois trombones.

Cette scène est de la pure fiction, l'auteur refuse toutes comparaisons avec elle-même.
©Sapajou, 2014